Le calme après la tempête

Pas de réveil pour ce matin.
Il y a un grand ciel bleu ainsi qu'un beau soleil ce matin ! Le temps de merde d'hier est terminé et laisse place à une vue des plus surprenante. De nombreux pics pleins de neige fraiche.
Ma tente est pleine de glace, à l'extérieur mais aussi à l'intérieur ! J'ai eu froid cette nuit. L'herbe est complètement congelée et le petit lac à côté l'est de même. Les conditions étaient vraiment extrêmes. 5 cm de neige environ de ce coté de la montagne. 15 cm de l'autre !
Quel bonheur de sentir le soleil toucher ma peau. On a tous étendu notre matos au soleil afin de tout sécher. Je ne me remettrai en route qu'à 10:30. J'ai marché dans la neige pendant plusieurs miles avant de redescendre dans la forêt. Il a neigé un peu en fin d'après midi mais rien de grave, juste quelques flocons par-ci par-là.
Ma chaussure semble faire l'affaire pour le moment. Néanmoins, pendant la nuit, une grosse douleur à ma cheville droite s'est déclenchée. Je n'ai aucune idée de pourquoi. Il semblerai que ce soit un soucis musculaire. J'espère que cette douleur va se calmer.

J'ai fait deux chutes aujourd'hui car la terre en pente et les pierres sont glissantes. La première n'était pas douloureuse mais la seconde l'était. En effet, je suis mal retombé sur ma main droite et un de mes doigts s'est retourné. Il a très vite gonflé et gonflé. Rien de cassé ! Juste un muscle qui n'a pas aimé la chute. Tant que je n'ai rien aux pieds, tout va bien.
La douleur à ma cheville empire et je suis contraint de boiter en utilisant mes bâtons de marche pour limiter le poids sur ma cheville.
J'ai aussi du prendre 1000mg de doliprane. Je déteste marcher sans ressentir la douleur quand je sais qu'elle est présente, mais c'était trop handicapant pour terminer ma journée.

J'ai souvent dit que le PCT était une course. Oui, c'est une course contre l'hiver. Ma journée d'hier était un aperçu de ce que l'hiver donne dans l'État de Washington. Hier, 5 personnes ont abandonnés pour la journée et 2 ont définitivement quitté le trail. L'hiver approche, très rapidement. Si je ne me dépêche pas, je serai incapable de terminer le trail.

Article suivant Article précédent

Newsletter

Pour être au courant de mes prochaines aventures, inscrivez-vous à ma newsletter ! Vous recevrez un à deux mails par mois.

Votre adresse a bien été ajoutée